Venerdì, 24 Novembre, 2017

Pas de "statut" de première dame à l'Élysée — Brigitte Macron

Emmanuel et Brigitte Macron en voyage officiel au Maroc Emmanuel et Brigitte Macron en voyage officiel au Maroc
Rufina Vignone | 11 Agosto, 2017, 20:15

Selon lui, la création d'un statut pour Brigitte Macron, l'épouse du chef de l'Etat, est un symbole en contradiction avec la moralisation et les économies actuellement imposées aux élus de la République. Brigitte Macron s'occupe de ses différents dossiers et reste finalement à l'écart des médias. Emmanuel Macron ayant beaucoup calqué sa communication sur le modèle de Barack Obama, il n'est pas étonnant de le voir enclin à importer en France le statut de la "First Lady" américaine. Dès lors que la première dame a un rôle public, il est important d'en préciser les contours. Le président souhaitait ainsi dénoncer une certaine hypocrisie française, tout en précisant qu'elle ne serait pas " rémunérée par le contribuable ". Elle sera rendue publique dans les jours à venir, relate BFMTV. "Je souhaite qu'un cadre soit défini et je demanderai qu'un travail soit conduit en la matière (...) il faut que la personne qui vive avec vous puisse avoir un rôle, qu'elle soit reconnue dans ce rôle" avait alors expliqué le candidat Macron. Elle se rapproche aujourd'hui des 300.000. Il aurait en effet fallu, pour cela, rassembler le Congrès. "Brigitte Macron dispose à l'heure actuelle d'une équipe de deux à trois collaborateurs, ainsi que de deux secrétaires et deux agents de sécurité et cela est suffisant", a indiqué Thierry Paul Valette, fondateur d'Egalité nationale, un mouvement de lutte contre la corruption, auteur de la pétition.

Le statut officiel de Première dame abandonné avant même d'être présenté?

Après un début de polémique, Emmanuel Macron a fait savoir qu'il préciserait le " rôle public " de son épouse Brigitte Macron. Invité sur Europe 1 ce lundi, Julien Dray, porte-parole du PS, s'est dit favorable au statut de la première Dame et a dénoncé " une campagne systématique qui est faite contre Brigitte Macron". "Cependant, dans une période de moralisation de la vie politique française, au moment du vote d'un décret interdisant aux députés d'employer un membre de leur famille, dans la mesure où nous nous sommes farouchement battus pendant l'élection présidentielle en organisant entre autres le contre-rassemblement à la place de la République en réponse à celui de François Fillon au Trocadéro, nous ne pouvons [.] décemment cautionner l'initiative d'un statut spécifique à l'épouse du Président Macron", estime Thierry Paul Valette. Des clarifications devraient également être apportées sur le budget qui lui sera alloué.

Altre Notizie